Bénin: La Rb disparaît pour le Bloc progressiste

0
28

La Renaissance du Bénin (Rb) de Me Abraham Zinzindohoué a tenu son dernier congrès en tant que parti politique samedi 27 octobre 2018 à son siège de Cotonou. Au menu de ce rendez-vous historique qui propulse la famille des Houézèhouè dans une nouvelle dynamique, la disparition totale du parti au profit du grand parti d’envergure nationale qui naîtra du Bloc progressiste et le point des activités du Bureau politique national (Bpn) depuis le congrès des 24 et 25 juin 2017. En présence de la quasi-totalité des leaders du parti, des responsables des mouvements et partis politiques amis et bien entendu des militants fortement mobilisés, les membres de la Rb ont entériné tous les engagements pris par leurs dirigeants en faveur du regroupement des forces politiques, conformément aux recommandations de leur congrès d’Abomey. Dans son discours d’ouverture du congrès, le président Abraham Zinzindohoué a planté le décor en expliquant à  ses camarades congressistes que la seule alternative qu’ils ont est de « fusionner dans un grand ensemble ou disparaître en tant qu’entité incapable de se conformer à la Charte des partis politiques et de remplir les conditions fixées  par le Code électoral ».

Ce réalisme affiché du président de la Rb a été entériné au terme des travaux, puisque l’une des grandes résolutions du congrès consacre la disparition totale du parti au profit du grand parti qui sera issu du Bloc progressiste. Ainsi, le parti décide « de fusionner avec les formations politiques regroupées au sein du Bloc progressiste, pour créer un grand parti d’envergure nationale. Ce qui implique l’abandon au profit de ce nouveau parti, de tout son patrimoine spécifique : nom, logo, hymne, etc. », lit-on dans les recommandations du congrès. Une décision assez courageuse qui prouve qu’à la Renaissance du Bénin, une promesse s’honore et que la parole est sacrée. Lire un extrait du discours d’ouverture du président de la Rb.

AT

Extrait du discours du président Abraham Zinzindohoué

 

Chers camarades congressistes,

Qu’il vous souvienne, l’une des premières préoccupations du Bureau politique national au sortir du congrès extraordinaire d’Abomey a été la reprise du contact avec notre base si longtemps délaissée et méprisée, notamment dans nos fiefs électoraux. Nous avons alors entendu partout deux appels de taille : d’une part, soutenir l’action du Président Patrice Talon et de son Gouvernement, en cela qu’elle engage le Bénin dans des réformes utiles et indispensables à la construction de l’Etat de droit et à la réalisation d’une prospérité partagée ; d’autre part, soutenir et nous investir dans la réforme du système partisan, afin de créer pour les partis politiques, les conditions adéquates d’une véritable animation de la vie publique comme le leur prescrit la Constitution du 11 décembre 1990.

Qu’avons-nous fait de ces recommandations ? Je ne voudrais pas m’y allonger. Les rapports que nous écouterons tout à l’heure nous situeront.

Nos travaux ne devant durer qu’une demi-journée, je voudrais d’ores et déjà compter sur chacun et sur tous, pour des débats sereins, empreints de courtoisie et de camaraderie, qui nous fassent trancher dans un consensus réel, la question à l’ordre du jour de ce congrès extraordinaire, à savoir : la fusion de « La Renaissance du Bénin » avec les formations politiques regroupées au sein du Bloc Progressiste, pour constituer un grand parti d’envergure nationale.

C’est sur ces mots que je déclare ouvert, ce samedi 27 octobre 2018, le congrès extraordinaire de « La Renaissance du Bénin » sur le thème : « La Renaissance du Bénin dans la concrétisation de la réforme du système partisan sein des partis politiques ». Un thème qui nous offre une seule alternative : fusionner dans un grand ensemble ou disparaître en tant qu’entité incapable de se conformer à la Charte des partis politiques et de remplir les conditions édictées par le code électoral.

Vive la réforme du système partisan !

En avant pour la création d’un grand parti d’envergure nationale !

Je vous remercie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here